Julie

De 10 à 14 ans

Avec des modèles positifs, des récits, des débats, des conseils et des tests, le magazine Julie aide votre fille à grandir à son rythme et à construire la jeune fille sûre d’elle et de ses possibilités qu’elle sera demain.

 

Offrez à votre fille un abonnement au magazine Julie !

1 an - 12 numéros
Partage
Surprises
Retour en haut de page

Plus tard je serai… ébéniste

vendredi 8 mars 2013 à 15h15 par 40

, ,

ebeniste metier

À l’occasion de la journée de la femme, zoom sur la page métier du numéro de mars. Non, l’artisanat n’est pas réservé aux garçons. La preuve avec Gabrielle, ébéniste depuis 3 ans. Fabriquer des beaux meubles en bois, utiliser des outils comme le mètre, l’équerre, des scies et des ciseaux à bois, des rabots… un travail qu’elle adore !

Quelles sont ses missions ? Quelles études faut-il faire pour devenir ébéniste ? Y’a-t-il des points négatifs ?… Lis vite la page 14 de ton magazine pour avoir les réponses à tes questions !

Et toi, as-tu envie de faire le même métier que Gabrielle ?

  1. Custom avatar
    Margow'
    Répondre

    Non mais c’est quoi c’est commentaires ! C’est fini les métiers « d’homme  » vous êtes pour l’égalité des sexes non ?! Donc arrêté vos remarques stupide ! Et les « c’est un métier pourrie  » ! Et ouais les filles chaque métiers a ces inconvénient! Y’a pas de sous métiers, donc respectées les autres, leurs choix, leur passions, leur travail. Car chaque métier ses contraintes ! Et il faut de tout pour faire un monde!

    Signaler ce commentaire

  2. Custom avatar
    Karen
    Répondre

    Je suis vraiment tentée par ce métier, travailler le bois, sentir l’odeur, étudier les défauts de chaque morceau de bois pour pouvoir faire un produit beau, solide, de qualité, le rêve ! Et je n’ai pas peur de me casser un ongle ou de faire des efforts physiques comme certaines filles qui estiment que c’est fait pour les mecs. Non les mecs ne sont pas les bras et les filles ne sont pas les têtes, parfois c’est le contraire et heureusement !

    Reste plus qu’a convaincre mes parents que j’en suis capable, que ce n’est pas un « sous métiers » même si les études ne sont pas longues et ne se font pas en université et que ce métier me permettra de vivre tous les jours sans finir en dépression de devoir faire un autre metier qui ne me plait pas… Mais c’est une autre chose ca

    Signaler ce commentaire

Custom avatar Custom avatar Custom avatar Custom avatar Custom avatar Custom avatar Custom avatar Custom avatar Custom avatar

Elles ont dit
"Le magazine de Julie, je le lis, je l’adore !
Je fais même des efforts en brico ! Yooooo !"
A propos de Julie Magazine... par Pauline