Julie

De 10 à 14 ans

Avec des modèles positifs, des récits, des débats, des conseils et des tests, le magazine Julie aide votre fille à grandir à son rythme et à construire la jeune fille sûre d’elle et de ses possibilités qu’elle sera demain.

Offrez à votre fille un abonnement au magazine Julie !

1 an - 12 numéros
Partage
Surprises
Retour en haut de page

Enfin une écrivaine au bac littéraire !

mercredi 22 mars 2017 à 06h17 par 6

, , ,

Enfin une écrivaine au bac littéraire !

L'affiche du film que les élèves de Terminal devront aussi étudier. (© StudioCanal)

Pour la première fois, le livre d’une écrivaine figure sur la liste des œuvres au programme du bac de français de la série L : “La Princesse de Montpensier” de Madame de Lafayette.

Tout est parti d’une pétition lancée en mai 2016 par une professeure de lettres, Françoise Cahen, demandant à la ministre de l’Éducation – Najat Vallaud-Belkacem – de “donner leur place aux femmes dans les programmes de la littérature de bac L”. Cette pétition a recueilli 20 000 signatures, et a fait enfin bouger les choses.

 

Mais pourquoi n’y a-t-il pas eu d’auteures présentées au bac L avant ?

D’abord, parce que, jusqu’à une certaine époque (environ le 19e siècle), il y avait beaucoup moins d’auteures que d’auteurs : mais cela ne signifie pas qu’il n’y en avait pas du tout ! Christine de Pizan* (14e et 15e siècles), Louise Labé (16e siècle), Marguerite de Navarre (16e et 17e siècles)… étaient des femmes de lettres déjà reconnues à leur époque.
Ensuite, parce que la commission chargée de sélectionner les œuvres au programme du bac L n’est composée que d’hommes… Eh oui !

 

Madame de Lafayette (©Public Domain, National Archives, portrait réalisé par Albert Rosenthal).

 

Une petite place pour les femmes

Françoise Cahen, professeure de lettres en région parisienne et à l’initiative de la pétition, a ajouté qu’elle ne demandait pas qu’il y ait autant d’œuvres de femmes que d’hommes qui soient étudiées : “Nous ne demandons pas la parité entre artistes hommes et femmes”, non seulement que “les grandes écrivaines comme Marguerite Duras, Mme de Lafayette, Annie Ernaux, Marguerite Yourcenar, Simone de Beauvoir, George Sand, Louise Labé… soient régulièrement un objet d’étude pour nos élèves”.

 

Le livre édité en poche par Folio.

 

La gagnante est… Madame de Lafayette !

C’est une nouvelle de Madame de Lafayette (1634-1693) qui a été choisie : “La Princesse de Montpensier”, écrite en 1662 : une histoire d’amour sur fond de guerres de religion au 16e siècle.
Les élèves de Terminale devront étudier la nouvelle mais aussi son adaptation cinématographique réalisée par Bertrand Tavernier en 2010 (avec Mélanie Thierry, Gaspard Ulliel et Lambert Wilson).

*Christine de Pizan : tu peux écrire un récit sur cette écrivaine en participant au concours Mots d’Elles. Si ton récit est sélectionné, il sera publié dans “Julie” !

  1. Custom avatar
    lisanoisette
    Répondre

    Est ce que c’était la 1ère fille a passer le bac ?

    Signaler ce commentaire

    1. Custom avatar
      *Redoo
      Répondre

      Mais non! Ce sont justes les élèves qui vont passer leur bac qui liront un livre de cette auteure!

      Signaler ce commentaire

  2. Custom avatar
    Zofia 101
    Répondre

    J’aime se livre !

    Signaler ce commentaire

  3. Custom avatar
    jeanne
    Répondre

    Je pense que les femjeannemes ont autant de droits que les hommes

    Signaler ce commentaire

  4. Custom avatar
    Ines.B
    Répondre

    Trop cool ! ^_^

    Signaler ce commentaire

  5. Custom avatar
    Juliette / Wolfella
    Répondre

    Je passe mon bac de français cette année. En filière ES dans une classe L/ES, l’une de mes lectures analytiques à l’oral de bac est un extrait d’un roman de Mme de la Fayette,  » La princesse de Clèves ».
    Je suis heureuse de voir une femme auteure dans ma liste. Sachant que pour l’instant elle est la seule ! « La princesse de Clèves » est sans doute l’un des premiers romans écrit par une femme. De plus, il faut savoir que Mme de La Fayette a signé au départ « La princesse de Clèves » anonymement, et il ne prendra son nom que des années plus tard !
    Bon, j’ai tenté de le lire, mais ça n’a malheureusement pas fonctionné… La classicisme a eu raison de moi. ^^ ( le début est malheureusement très long, mais je pense que la suite aurait pu me plaire. )
    Je ne peux pas le cacher, elle a une plume très soignée et belle. Baignée dans la préciosité avec les autres femmes de lettres de l’époque, ce mouvement cherchait la perfection de l’écriture.
    Je ne peux qu’admirer son talent. ♥
    Espérons maintenant qu’elle ne me porte pas préjudice au bac, je compte sur elle haha. ^^

    Signaler ce commentaire

Custom avatar Custom avatar Custom avatar Custom avatar Custom avatar Custom avatar Custom avatar Custom avatar Custom avatar

Elles ont dit
"Le magazine de Julie, je le lis, je l’adore !
Je fais même des efforts en brico ! Yooooo !"
A propos de Julie Magazine... par Pauline